Practice Hack

De Kernel Fablab Lannion
Aller à : navigation, rechercher
Practice.jpg

Présentation

Le but est de transformé un practice (l'instrument d'entrainement pour la cornemuse) en une cornemuse électronique.

Le projet est demandé par le frère qui en joue et qui aimerai pouvoir en jouer au lit sans devoir souffler (surtout qu'il viens d'avoir une petite ...). Il est largement inspirer du projet Openpipe.


Matériel nécessaire

Pour réaliser la "cornemuse électronique", il faut :

  • un practice (prix ???, fournit pour ma part)
  • 1 arduino nano : ~10€
  • 1 capteur sensitive MPR121 : ~10€
  • 1 régulateur de tension 3,3V (afin d'avoir un standard dans les chanteurs)
  • 3 potentiomètre de 10K (1 pour les bourdons, 1 pour le son général, 1 pour la sélection de l'instrument)
  • 1 haut-parleur 8ohms
  • 1 prise casque pour les écouteurs + résistance de 100ohms (afin de diminuer un peu le son)
  • 2 interrupteurs (1 général et 1 pour le haut-parleur)
  • des fils et du métal pour les capteurs de doigtés
  • 1 pile 9V + clips

Les liens sont donnés à titre d'exemple histoire d'avoir une indication du prix !

Logiciel utilisé

  • L'IDE d'arduino
  • Python : création simplifié du fichier de doigtés


Travail réalisé

  • Adaptation du code pour un arduino nano
  • Passage en version multi-instrument via l'ajout d'un sélecteur (modification de la tonalité du chanteur et des bourdons, du doigté)
  • Décodage du "breakout" afin de le rendre compatible
  • Ajout de bourdons switchables
  • Ajustement de la fréquence des notes

Instruments émulés


Chaque instruments est défini avec :

  • la note base (en MIDI, donc fréquence juste)
  • la note tonique
  • le bourdon (si existant)
  • ajustement de la fréquence
  • le doigté qui est lui même défini par :
  1. la note (différence par rapport à la note de base)
  2. les différentes manières de jouer la note (doigté de base + variante, éventuellement un mode école)

Les notes de chaque instruments doit être compris dans l'intervalle A0 à F8 (soit en gros +/- 4 octaves autour du A4, le la de basse 444MHz). Du coup, l'électronique peut être très facilement adaptable à un autre instrument à vent comme saxo, haut-bois, flûte, ... Le seule petit problème reste quand même un son pas très bon, type informatique.

Évolution possibles

  • Ajouter de la gestion du souffle (avec une formule pour la durée)

|-> Gestion du jouabilité (pas de souffle, souffle = son, souffle => laps de temps pour jouer)

  • Intégration de l'électronique dans l'instrument via un nouveau "bocal" tourné maison (partie qui contient l'anche normalement)