Boîte à musique

De Kernel Fablab Lannion
Révision datée du 21 octobre 2020 à 21:12 par Manurk (discussion | contributions) (Compléments boîte à papier à musique)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

J'ai reçu pour Noël un beau mécanisme de boîte à musique 30 notes pour papier à musique (une boîte à musique sans la boîte, si vous voulez...).

Je vous laisse chercher sur Internet (DuckDuckGo) si vous voulez un mécanisme comparable.

Je me suis tout naturellement tourné vers la découpeuse laser du FabLab pour réaliser une boîte ouvragée avec charnières.

Boite a musique.jpg

Petite démo par ici (YouTube)

Réalisation de la boîte proprement-dite

Les fichiers de découpe sont disponibles sur le GitHub du FabLab.

La boîte a été découpée dans un contreplaqué de 5mm (plaquage d'essence exotique inconnu) avant d'être collée, poncée puis vernie avec un reste de vitrificateur acrylique que j'avais (2 couches, à chaque fois suivies d'un ponçage léger au grain 240 et d'un dépoussiérage).

J'ai utilisé les paramètres suivants pour la découpeuse :

  • couche noire
    • mode : cut (découpe)
    • puissance : 45W
    • vitesse : 15mm/s
  • couche rouge
    • mode : scan (remplissage) en Y autrement la grosse découpeuse perd des pas
    • puissance : 40W
    • vitesse : 150mm/s
    • intervalle : 0.1mm

Pour le panneau supérieur de la boîte, qui comporte les gravures, il est souhaitable de recouvrir le contreplaqué avec du scotch de peintre avant gravure+découpe pour ne pas noircir le bois autour du motif.

J'ai donc procédé en 4 étapes :

  • gravure du couvercle
  • découpe du couvercle
  • décollage du scotch de peintre
  • découpe de tout le reste

Attention en décollant le scotch de peintre de ne pas emporter le plaquage (mon bois était de mauvaise qualité et le plaquage est parti à certains endroits).

Pour le collage, il faut bien repérer où va chaque pièce avant de procéder et réfléchir à l'ordre du montage ou vous pourriez vous retrouver coincés. En particulier, je recommande de coller les charnières en dernier déjà montées (parties supérieure et inférieure emboîtées ensemble lors du collage à la base ou au couvercle). Vous aurez besoin de scotch de peintre, de serre-joints en nombre et/ou de serre-cadre. Même chose pour vernir : évitez de coller les charnières ! :-)

Réalisation de la bande de papier à musique

Le mécanisme de boîte à musique est typiquement livré avec quelques bandes de papier à musique et un poinçon. Vous pouvez donc être patient et suivre par exemple les conseils pratiques de Wintergatan (YouTube) ou alors être un gros fainéant et faire bosser le traceur de découpe mais on verra comment s'y prendre une autre fois... A noter également, le site Music Box Maniacs propose une appli web pour éditer des morceaux de musique et générer des patrons de poinçonnage au format PDF ou commander des bandes perforées.

Et pour ranger les bandes...

On a pensé à tout !

Sur la page GitHub citée précédemment, vous trouverez dans les fichiers paperbox.* un modèle à découper dans du CP de 5mm ou équivalent pour réaliser une jolie boîte qui s'ouvre en forme fleur et dans laquelle ranger les bandes et leur éviter d'accumuler la poussière.

Démonstration de la boîte (Twitter)

Les ailettes du diaphragme sont prises en sandwich entre deux couches d'anneaux concentriques, le tout étant assemblés par des cure-dents (si-si !) coupés en tronçons de 15mm de long.

Tous les trous sont taillés pour obtenir un ajustement serré. Le trou de pivot des ailettes nécessite d'être élargi avec une perceuse de précision.

Les rainures dans lesquelles coulissent les cure-dents lors de l'ouverture/fermeture sont un peu larges. Il peut être avantageux d'enfiler une petite perle sur les cure-dents au niveau de cette rainure pour limiter le jeu lorsque la boîte est fermée.

Pour permettre au mécanisme de bien coulisser, il est souhaitable de cirer les 4 couronnes concentriques avant assemblage, par exemple en chauffant une bougie chauffe-plat puis en se servant d'un chiffon ou d'une vieille brosse à dents pour appliquer la cire sur toutes les surfaces qui doivent coulisser.